• Horaires: Mardi - Samedi: 09:00 - 11:00 et 11:00 - 12:00
  • Téléphone : +33(0)1 64 04 39 99
  • Adresse : 08 rue d'Onoz
logo

MONTOLIVET étude de 1836.

D’après l’ouvrage du Docteur Félix Pascal : Histoire topographique, politique, physique et statistique du département de Seine-et-Marne, édition de 1836.

Le village est situé dans une plaine au sommet d’une gorge qui va en s’élargissant au nord jusqu’à la rive droite du Petit Morin, à la distance de trois quarts de lieue.
L’église n’offre rien de remarquable ; on y voit cependant une épitaphe mutilée d’un seigneur de Thiercelieu, qui parait être du XVe siècle.

L’ancien château seigneurial porte le nom de Château-Gaillard.

Montolivet a plusieurs dépendances, comme toutes les communes de cet arrondissement ; ce sont d’abord le fief de Thiercelieu, dans une vallée à l’ouest de la commune ; et, au dessous du bois du Villier, les Mallets. Il y avait dans le château de ce lieu une chapelle sous l’invocation de la Trinité. Au nord-ouest est la ferme du Précollot ; à l’est, Chalendon, la Fontaine-Thibault ; au sud, Charmetteau, dans la plaine ; et la Butte sur le penchant d’un coteau incliné à l’est, et au bas duquel coule un ruisseau qui va se jeter dans le Grand-Morin.

La population de cette commune approche de 400 âmes ; elle est à trois lieues nord-est de la Ferté, à sept lieues à l’est de Coulommiers, et à seize lieues nord-est de Melun.
Montolivet forme l’extrémité orientale du canton. Les productions de son territoire sont en grains, en prairies et en bois.